Migraine

Touche beaucoup plus les femmes âgées entre 10 et 40 ans. Ensuite avec l’arrivée de la ménopause, les migraines commencent à s’estomper de plus en plus. La migraine, peut ce déclencher à n’importe quel moment de la journée. Souvent une petite pression localisé alerte la personne. Il est important de bien identifier à quel moment de la journée vous commencez à avoir des signales. Beaucoup plus facile pour le thérapeute de pouvoir vous aider à trouver la cause de vos migraines.

Symptômes

- Douleur qui dure plus longtemps
- Douleur localisée (un œil plus souvent)
- Nausée
- Vomissement
- Hypersensibilité (lumière, bruit, odeur)
- Douleur augmente au mouvement

Causes

- Stress
- Tensions musculaires
- Dérangement inter-vertébral mineur
- Alimentation (alcool, caféine, chocolat)
- Pression atmosphérique (Barométrique)
- Hypertension non contrôler
- Faim
- Odeur
- Lumière

Comment nous pouvons vous aidez?

Tout d’abord chaque nouveau traitement est débuté par un bilan de santé, pour s’assurer qu’il n’est aucune contre-indication au traitement. Cela nous aide également à bien diriger et cibler le traitement que nous allons faire.

Chaque traitement est débuté par un massage. La détente musculaire est très importante, si non le muscle va continuellement émettre un étirement que votre corps ne peu supporter. Une fois que la musculature est bien détendu, nous allons pouvoir commencer quelque étirement musculaire pour redonner une certaine amplitude à votre articulation. C’est ce que nous appelons faire de la kinésithérapie, thérapie par le mouvement. Les étirements musculaires peuvent prendre un à deux rendez-vous avant que le thérapeute exécute des mobilisations.

Si le thérapeute se rend compte que le problème peut provenir d’un dérangement inter-vertébral mineur, alors celui si va exécuter des mobilisations beaucoup plus spécifique (orthothérapie) pour aller corriger le DIM (dérangement inter-vertébral mineur). Ainsi un mélange des trois spécialités (Massothérapie, Kinésithérapie, Orthothérapie), peuvent venir en aide pour diminuer l’intensité, espacer et même enlever complètement vos migraines.

Céphalée (maux de tête)
Plusieurs types de céphalé son connu.
En voici quelques exemples.

Céphalée mécanique / névralgique

A) Congestion Des Sinus: Viscosité des mucosités, inflammation des tissus par la congestion. Certain aliments, peuvent augmenter le mucus tel que: produits laitiers, banane, sucre, farineux. Le drainage lymphatique aide beaucoup a enlever l’inflammation et les secrétions dans les sinus.

B) Névralgique: Douleur qui suit le trajet du nerf, les nerfs en cause sont souvent le nerf d’arnold et le trijumeau.
Trijumeau: Il est fait de trois branches, nerf optique, nerf maxiallire et le nerf mandibulaire. Il est le nerf sensitif du visage et moteur pour les muscles de la mastication.
Arnold: Le nerf d’arnold est entre les vertèbres C1 et C2 au niveau cervical. Le déclenchement de la douleur peu provenir par certains mouvements de la tête. La douleur peu également être provoquer par une pression directe sur le nerf. Le trajet du nerf d’arnold, débute à l’occiput, monte sur le dessus de la tête pour terminer au milieu du sourcil.

Névralgie dentaire

Les dents sont connectées directement à l’encéphalé par le nerf trijumeau. Ne pas mettre de côté la possibilité qu’un nerf dentaire soit à la base des céphalées. Surtout les dents de sagesses, peuvent créer un pression sur le nerf trijumeau à la branche mandibulaire. Si les céphalées sont du par la pression que les dents de sagesse mettre, il est conseiller d’aller voir son dentiste pour voir la possibilité de ses faire enlever.

Céphalées digestive

Arrive souvent après un repas. Le fois à une difficulté à assimiler un aliments ou la/les composantes de l’aliment. Douleur ressentis d’une tempe à l’autre, la douleur va être uniquement aux tempes, et un point au niveau du front peu apparaître (en générale au milieu)

Céphalée de tensions

La douleur apparaît lentement et s’installe au dessus des yeux. Une oppression (sentiment) apparaît au front ou à la nuque. La douleur persiste durant des heures et même des jours. Plus la journée avance plus la douleur augmente.

Céphalée hormonale

La douleur est souvent ressenti en couronne, les hommes autant que les femmes. Présente durant les menstruations, du au débalancement des hormones. Souvent en référence avec le foie, puisqu’il gère les hormones.

Céphalée vasculaire

Dilatation des vaisseaux sanguins dans le cerveau. Par fois, précède d’un AVC ou le résultat de médicaments (effet secondaire).

Céphalée pression

Hypertension: Du à la pression qui est trop haute, non contrôler. La douleur est en forme de rond situé au dessus et à l’arrière de la tête.
Hypotension: Malheureusement aucun médicament peut venir en aide pour contrôler les chutes de pression. La douleur est située au fontanelle. Le fontanelle est un espace membraneux séparant les différents os du crâne. Chez l’adulte, le crâne ne présente quasiment plus d’espace à la jonction entre les os. Par contre chez les enfants et nourrissons, le fontanelle apparaisse plus, car l’ossification n’est pas accomplie.

Céphalée de Horton

Cette céphalé est la moins courante des autres types de maux de tête. Elle survient souvent en rafale. Elle peut durer quelques jours, quelques mois, quelques années et ensuite plus rien durant un certain temps, non déterminé.Ça duré peut varier entre 20 minutes à 90 minutes. Souvent, elle commence durant le sommeille.

Causes

– Stress
– Alimentation (stimulants(caféine, alcool, chocolat, etc.)
– Dérangement inter-vertébral mineur (DIM)
– Posture de travaille (ordinateur, bras dans les aires, etc.)
– Travaux qui exigent une extension du cou ou une élévation des épaules
– L’utilisation d’outils vibrant
– Une hernie discale
– Posture de sommeil (dormir sur le ventre, dormir sur le bras, etc.)
– Tension prolonger (effort soutenu non régulier (déménagement)
– Personne prenant beaucoup de comprimés (adville, tylenol) = effets inverse
– Bosse de bison (cellulite, fibrosite)
– Anxiété
– Fatigue

Nous comment pouvons-nous vous aidez?

Tout d’abord chaque nouveau traitement est débuté par un bilan de santé, pour s’assurer qu’il n’est aucune contre-indication au traitement. Cela nous aide également à bien diriger et cibler le traitement que nous allons faire.

En massothérapie, nous allons aller enlever la pression que la musculature peut émettre. Ainsi, en enlèvent cette pression, l’augmentation sanguine ce fait et cela est plus facile pour le thérapeute de pouvoir aller chercher beaucoup plus en profondeur le ou les muscles atteint. Ensuite, une fois que la musculature est relâcher, le thérapeute va pouvoir faire quelques mobilisations pour aller redonner l’amplitude initiale. Les mobilisations aident également à atteindre la musculature profonde que le massage malheureusement ne peut pas atteindre. Par fois, le thérapeute à recours à l’orthothérapie, car cette spécialité va chercher la musculature la plus profonde, celle que nous appelons la musculature de posture. Ainsi, avec l’aide des trois spécialités (massothérapie, kinésithérapie, orthothérapie), nous pouvons aller diminuer, enlever ou espacer les céphalés quels soient chroniques ou pas.